REVENDICATIONS CGT TAM DPE ENTENDUES, MAIS... !

Image
Dans le cadre de notre préavis de grève du 17 décembre 2018 au 06 janvier 2019, nous avons été reçu par la DRH sur nos revendications suivantes :
 
 
Pour une réorganisation du service des TAM avec la SMM/DPE constructive, accompagnée de vrais discussions et de concertations préalables ainsi que d'un réel suivi avec tous les acteurs du Syndicat CGT TAM DPE ;
 
L'arrêt des promotions à la carte ou de certains emplois réservés ; retour d'un vrai dialogue social avec la DRH et retour au respect des règles en matière de promotion, d'équité et de mobilité entre le service des TAM et de la DPE ;
 
Pour une revalorisation de la prime carburant et de la prime de conduite sûre figées depuis 2011 et 2013 pour les TAM et pour la DPE ;
 
Pour l'attribution d'une Nouvelle Bonification Indiciaire, Zone Urbaine Sensible, (NBI ZUS) de 20 points d'indice/an aux Conducteurs(trices) du ST TAM ;
 
Pour un meilleur accès aux personnels du ST TAM et de la SMM/DPE sur les stages de récupération des points du permis, payés par la ville ;
 
Pour une possibilité dérogatoire pour les agents du ST TAM et de la SMM/DPE devant se rendre à leur travail avec leur véhicule personnels sans restriction de vignette crit air.
 
Pour la mise en place pérenne de frais de mission, (transport et repas) dans le cadre de déplacement d'agents sur Paris et sur les commune limitrophes (ou non) dans le cadre de formation métiers ou obligatoires.
 
 
 
Nous avons attiré l'attention de la DRH sur la nécessité de voir aboutir les points énoncés, compte tenu d'un contexte de travail et d'une législation de plus en plus difficiles, tant dans l'intérêt du personnel que celui du service.
 
La DRH a été réceptive et particulièrement sur les modalités et sur une information plus aisée pour les Conducteurs sur les stages de récupération des points du permis de conduire, financés par la ville, sur d'éventuelles compensations financières (transport/repas) liées aux formations des agents et sur les problématiques rencontrées lors de l'utilisation des véhicules des personnels pour se rendre à leur travail vis à vis des contraintes liées à la vignette crit air.
 
La DRH nous indique également attacher une importance à l'équité entre agent au niveau de la rémunération indemnitaire entre les services du ST TAM et de la SMM/DPE.
 
Toutefois, nous n'avons rien obtenu à l'issue de cette audience. La DRH nous a simplement indiqué qu'elle reviendrait vers nous très rapidement pour nous apporter des réponses à nos revendications.
 
Désireuse de ne pas rester sourde au dialogue social, comme nous l'a fait remarquer la DRH en séance, nous n'en attendons pas moins de leur part des actes concrets.
 
Affaire à suivre donc pour un retour très rapide de leur part dans le courant du mois de janvier. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la situation et des actions éventuelles à mener, le cas échéant.
 
Lien sur fichier en PDF: 
 

Mis en ligne le 31 décembre 2018  |  Dernière mise a jour 31 décembre 2018