ACTION DU 1er JUILLET 2019 : COMMUNIQUÉ DU SYNDICAT CGT TAM DPE

Image
 
Le lundi 1er juillet 2019, un mouvement de grande ampleur à l'initiative des Conducteurs, a débuté dès 5h 30 sur plusieurs garages de la SMM/DPE.
 
Les demandes des agents portaient essentiellement sur des possibilités dérogatoires leur permettant de se rendre à leur travail avec leurs véhicules, sans devoir à supporter les risques d'une verbalisation liés aux pics de pollution et à la catégorie de la vignette Crit’Air dont ils pourraient dépendre.
 
Très rapidement, nos militants et Conducteurs à la fois, présents sur les garages concernés (Dont certains en compagnie des représentants du syndicat Force Ouvrière sur un des sites en question), ont pu assurer l'information et un suivi heure par heure sur la situation qu'ils ont ensuite poursuivi, seuls sur les plages horaires d'après-midi et de soirée jusqu’à son dénouement.
 
L'objet de ce mécontentement était loin d'être méconnu pour l'administration, puisque porté à maintes reprises par le Syndicat CGT TAM DPE depuis 2018.
 
L'engagement sur une non-verbalisation jusqu'à fin 2021 des agents se rendant à leur travail avec un véhicule non classé ou en Crit’Air 5 ou 4 et la remise prochaine d’une attestation nominative dans le cadre des pics de pollution ont permis une sortie de crise le mardi 2 juillet 2019 au matin.
 
Le Syndicat CGT TAM DPE va d'ores et déjà se mettre en relation avec la Direction puis avec la DRH afin de suivre de très près cet "après-mouvement" et en particulier œuvrer pour une pérennisation durable des propositions faites.
 
 
 
Richard MATEU.
Syndicat CGT TAM DPE.
 
 
 
 
 
 
 

Mis en ligne le 2 juillet 2019  |  Dernière mise a jour 2 juillet 2019