Coronavirus : droit d'alerte

DÉCLARATION DU SYNDICAT CGT TAM DPE ! Coronavirus : La CGT TAM DPE exerce son droit d'alerte Le coronavirus ou CODIV-19, a fait son apparition sur le territoire. Les agent-e-s de la SMM sont exposés à ce virus, du fait de leur travail constant en extérieur, de la promiscuité avec bon nombre de leur collègues et autres sur les sites et de l’utilisation des matériels et véhicules en commun. L’apparition récente du virus dans le bassin parisien vient renforcer les craintes des agent-e-s concernant la propagation de ce virus. Nous ne souhaitons pas participer à la psychose générale organisée par le gouvernement pour tenter de détourner l’attention de son projet de réforme des retraites. Toutefois nous constatons qu’au-delà des effets d’annonce, les réponses apportées à cette épidémie sont en dessous du strict nécessaire pour éviter la propagation du virus. C’est pourquoi la CGT TAM DPE et ses mandatés au CHSCT exigent d’avoir une transparence complète de l’évolution de la situation épidémiologique au sein des garages et des ateliers de la maintenance automobiles de la SMM et du St TAM. Pour permettre une prise en charge complète des agent-e-s exposé-e-s et faciliter leur suivi médical, nous souhaitons être avisés lorsque l’un d’entre eux présente les symptômes. La CGT TAM DPE et ses membres du CHSCT exigent que l’ensemble des agent-e-s puisse disposer sur les lieux de travail des moyens immédiats de protection individuelle (masques ffp2, solution hydro-alcoolique, gants, lingettes, etc). C’est pourquoi, conformément à l’article L4132-2 du code du travail, les mandatés de la CGT TAM DPE au CHSCT exercent leur droit d’alerte concernant le risque lié au virus CODIV-19 sur les sites. Ce droit d’alerte couvre l’ensemble des agents de la SMM/DPE et du ST TAM/DILT. Nous invitons l’ensemble de ces agent-e-s à se saisir de ce droit d’alerte en exerçant leur droit de retrait dès lors qu’ils-elles estiment être en situation de danger grave et imminent lié au CODIV-19, et donc à fortiori tant que les Directions de la DPE et de la DILT n’auront pas répondu favorablement à nos demandes.
Lien sur fichier en PDF: 
 

Mis en ligne le 3 mars 2020  |  Dernière mise a jour 3 mars 2020